Le lever des poules

Le matin est un moment important dans la journée, pour vous (si vous êtes du matin) et pour vos poules ; cela, pour plusieurs raisons :

  • sortie de l’abri, moment de liberté, départ pour l’aventure en ordre de marche : les dominantes ouvrent le bal,
  • grattage, picorage, toilettes et lissage de plumes, bains de poussière,
  • ponte matinale et collective : en extérieur ou à l’intérieur.

Parallèlement, une journée type d’éleveur, est comme suit :

  • nettoyage du poulailler (mangeoires, pondoirs, sol) et son traitement si besoin,
  • repérage de leur comportement : picages éventuels, blessures, maladies,
  • examen individuel éventuel : plumage, bagues, griffes, ergots, becs,
  • remplissage des abreuvoirs d’eau fraîche,
  • réapprovisionnement des mangeoires, vidées la veille à cause des prédateurs,
  • surveillance et mise à l’écart des œufs qui, dans la précipitation, peuvent être abîmés voire écrasés,
  • soins éventuels des convalescents,
  • vérification des stocks (litière, trousse à pharmacie, produits d’entretien…)

En milieu ou en fin d’après-midi, selon la saison, nourrissez les poules à la main, en leur parlant, pour entretenir le contact.

Le coucher des poules

Quand la luminosité faiblit, vient le moment pour elles de rentrer à l’abri pour se coucher, de préférence perchées et immobiles. Les paupières (en-dessous et au-dessus des yeux) se ferment automatiquement car elles n’y voient plus. Puis, elles s’endorment, la tête enfouie sous leur aile.

Vulnérables, il vous revient de penser à les protéger, en fermant la porte du poulailler.

Si votre enfant vous demande : est-ce que les poules rêvent ? Dites-lui qu’effectivement, elles rêvent… 25 minutes par nuit.

Enregistrer