Et les aliments toxiques pour les poules

Derrière les qualificatifs « omnivore » et « naturel », se cache une longue liste de plantes toxiques pour vos poules que vous devez avoir en tête pour une alimentation saine et sereine. Cyprès, laurier rose, if, muguet, rhododendron, chèvrefeuille, pois de senteur… Toutes ces fleurs si familières, qui ornent votre jardin et dont vous ne vous méfiez pas, sont dangereuses voire mortelles, lorsque leurs graines, leurs tiges ou leurs bulbes sont goulûment ingérés… Même si l’instinct de survie constitue, la plupart du temps, une alerte interne imparable en cas de danger… la gourmandise peut, parfois, prendre le dessus.

Il y a, tout d’abord, les plantes toxiques connues :

  • le houx,
  • le gui (les feuilles plus que les baies),
  • les boutons d’or…

S’agissant des plantes courantes qui poussent naturellement dans leur enclos et sur leur parcours et qui ne sont jamais épargnées par le passage et le grattage de leur territoire, ne vous y trompez pas et, dans le doute, faites table rase de tous ces aliments toxiques pour les poules de leur quotidien :

  • le lierre,
  • le coquelicot,
  • la jonquille…

Les aliments interdits aux poules pondeuses… et à vous-même : tri sélectif

Parmi les plantes comestibles de votre potager, certaines peuvent figurer parmi vos déchets alimentaires, dont vous vous nourrissez, comme les feuilles de poireaux.
Certains aliments sont interdits aux poules pondeuses et requièrent une petite transformation avant de les leur donner, comme les épluchures de pommes de terre ou d’oignons crues.