Élever des poules dans son jardin, c’est possible

Votre jardin est, pour vos poules, un petit paradis. Elles peuvent y pratiquer, sans limite, leurs activités physiques quotidiennes préférées :

  • gratter,
  • s’épouiller,
  • pondre

Réciproquement, vos poules sont, pour la terre de votre jardin, une aubaine en ce qui a trait à :

  • sa féconde et prolifique fertilisation,
  • son aération et sa scarification utiles.

Garde-manger et terrain de sport à portée de dortoir donc, poules et jardin, ne font qu’un. Elles se l’approprieront à leur façon, si vous ne leur indiquez pas où aller et… surtout, où ne pas aller.

Élever des poules dans son jardin ne vous causera pas de dégâts, à condition d’être imaginatif, en prévention d’éventuels marquages de territoire répétés et en profondeur ; pour le bien-être de votre potager et de celui de vos poules.

A vous d’organiser votre jardin, sans le défigurer, en un parcours fléché et sécurisé pour que vos poules (et vous-même) y trouvent leur ponte :

  • petits grillages horizontaux, discrets mais efficaces, recouvrant vos parterres fleuris,
  • petits filets verticaux, bien ancrés dans le sol sur le pourtour de vos rangées de salades.

 

Des poules en liberté : dans l’air du temps

Pour un particulier, laisser ses poules en liberté (surveillée) et en toute sécurité, influence la qualité de vie (donc celle de leurs œufs). Dans des pays, comme la Hollande, il n’est pas rare de voir courir des poules totalement libres, sans filet et autogérées.

Chez les professionnels, de plus en plus d’élevages tendent à se calquer sur un comportement plus naturel, donc propice à des poules en bonne santé, en maintenant un cheptel à l’air libre.